Le truc quand on est une gameuse qui n'a plus le temps de s'adonner proprement à sa passion en zigouillant joyeusement du Murloc au fin fond des marais putrides ou en poutrant du zombie à coups de clubs de golf, c'est que pour éviter la crise de manque et son cortège assez inconvenant de soubresauts incontrôlables et de bave aux lèvres, il faut trouver des palliatifs.
Souvent, ces palliatifs prennent la forme de petits jeux en flash, consommés en mini-sessions de 5 à 10 minutes grand max, entre deux coups de fils et trois réunions.
C'est comme ça que je me suis retrouvée à jouer à un minable ersatz d'Animal Crossing sauce web 2.0 sur Facebook.
Le truc en question s'appelle "Pet Society" et consiste, en gros, à avoir une créature de compagnie, à lui acheter des fringues, du mobilier pour sa maison, à la nourrir, à lui faire sauter à la corde ou jouer au freesbee, le tout vous permettant d'accumuler des points et des brouzoufs.
Et puis, évidemment, si vos amis Facebook ont installé le jeu, vous pouvez aussi leur rendre visite.
Comme dans tous les jeux de ce genre, il n'y a pas de but, juste l'immense satisfaction qui ne manque pas de vous envahir quand, en bon geek accro à la surconsommation à gogo, vous avez enfin accumulé assez de brouzoufs virtuels à force de cliquer sur cette putain de corde à sauter pour offrir à votre créature virtuelle une superbe lava lamp bleue fluo phallique à souhait.
En bonne gameuse habituée à chercher l'efficacité maximum pour un minimum d'efforts (chez les rolistes on appelle ça le minimaxage), j'ai bien évidemment étudié les mécaniques du jeu pour trouver l'action qui allait me rapporter le plus de points et de brouzoufs en un minimum de temps, pour pouvoir acheter des tas de lava lamps et autres colliers à clous.
La conclusion s'est imposée d'elle-même : Ce qui rapporte le plus, c'est 1) de rendre visite à ses amis et 2) de laver sa créature avec le super savon.
Le problème c'est que 1) rendre visite à ses amis ne rapporte vraiment qu'une seule fois par jour et 2) quand la jauge de propreté de la créature est pleine, la laver ne rapporte plus de points.
Oui mais on peut aussi laver les créatures de ses amis.
Du coup, maxi-combo.
Tous les jours, je rends visite à mes amis en espérant trouver leurs créatures dans un état de dégueulasserie tellement avancée que les mouches volètent joyeusement autour (je déconne pas, les mouches apparaissent vraiment).

Bon, et tous les jours, je me dis qu'il faut *vraiment* que je trouve le temps de rejouer à des vrais jeux où on massacre allègrement tout ce qui bouge, parce que là, je crois bien que j'ai touché le fond.