Savourer cette promesse de jour qui se concrétise au fil des kilomètres de périph' déroulés.
Me dire que ça faisait un sacré bout de temps que je n'étais pas rentrée à l'aube, et surtout pas à l'issu d'une soirée plus qu'improvisée.
Les basses de TooL implosent dans l'habitacle et moi, sourire scotché, je chante, faux, comme d'hab.
Et là, malgré le manque, l'absence et les pointes de paranoïa insidieuse, malgré la conscience aigüe du froid de la solitude, malgré les questions qui s'obstinent à tourner en boucle en tache de fond, là, au retour de cette improbable nuit riche de rencontres, là, vraiment, je suis bien.

Regarder le jour finir de se lever, me lover autour de Cisco qui est déja à sa place, blotti sous ma couette, et dormir, enfin, repue d'étincelles.