C'est le genre de soirée où tu pars en retard en te disant que tu rentreras tôt.
Le temps de croiser les quelques personnes que tu es venue voir, taper des bises, boire un coup ou deux probablement, et retourner sagement se réenfouir sous la montagne de taff.
C'est sans compter l'Entropie qui s'en mêle, et puis aussi ton humeur de fille, d'un coup, tu sais, celle qui "wanna have fun".
Alors hop, bain de gens, Geek Chic, Paris, les Planches, la boîte où si quelqu'un t'avait dit que tu y remettrais les pieds de ton plein gré, tu lui aurais ri au nez jusqu'à l'étouffement.
Ambiance mollassonne, boissons chères, mais qu'à cela ne tienne, l'important c'est les gens et tiens justement y a Barbie là, h1 sans son h2, coup de baguette, improvisation en bodyguard, paf.
Envie de clope, "toute sortie est définitive" mais pas d'inquiétude, on vous a prévu une cage à fumeurs, bienvenue dans l'aquarium à cancer, paf, tu pousses la porte et en une seule inspiration t'as fumé ton paquet journalier. Heureusement dans l'aquarium s'improvise un concert acoustique grâce à 3 chevelus dreadlockisés. Surréaliste version sourire niais scotché aux lèvres.
Tour des stands, pas mal d'annonceurs, mix pas trop mal réussi entre du full techos et du geek way of life.
A la 15ème personne qui te demande si tu travailles pour Durex, tu te dis que tu vas te coller une pancarte "Non, je ne suis pas un billet sponsorisé". C'est ton plus grand étonnement de la soirée. Dans la blogosphère monétisée, pas moyen de porter un tee-shirt alakon sans qu'on croit que tu es en mission commandée par une marque.
Qu'à cela ne tienne, l'important c'est les gens et tiens justement y a Ravana là, en plein tournage, et hop, improvisation de performance de blonde avec la susnommée Barbie.
L'heure tourne, on agite les cheveux pour accompagner la performance d'un assez chouette groupe rock qui envoie du lourd tout en étant complètement scotchées par le guitariste qui est un sosie de Sylvester S. himself.
Arrivée là, tu dois en être à ton 20ème "J'ai faim bordel on va manger quand ?" et à ton 42ème "Mais quelle idée j'ai eu de mettre des pompes de fille, j'ai ultra mal aux pieds".
Sauf que, un peu par hasard, tu passes une excellente soirée, alors exit les gargouillis stomacaux et les brûlures plantaires, et place à la grande cérémonie de distribution des cadeaux, sans laquelle une très grande partie de l'assemblée n'aurait daigné se déplacer en ces lieux.
C'est comme ça qu'alors que tu te pensais rentrée à la maison assez tôt pour t'octroyer une partie de Super Mario Galaxy avant de replonger le nez dans tes spécifications fonctionnelles, te voilà à minuit bien tapées, sortant enfin des Planches en compagnie d'une joyeuse bande d'affamés, direction une pizzeria des Champs et un repas à plusieurs milliers de calories.
C'est comme ça aussi qu'à pas loin de 3h du matin, sur un trottoir embruiné, tu te retrouves à parler Révolution, auto-gestion et changement du monde avec Ravana et un des morceaux d'entropie de la soirée, sous la forme d'un heavenien vieux lecteur de ton blog, et ce malgré le froid et tes pompes de fille qui n'en peuvent plus de te torturer.
Pour finir, 4h, tu t'écroules sur ton pieu, sourire aux lèvres et vivante, putain, vivante.

Je sais pas si le Geek c'est chic, mais en tout cas, les geeks sont chouettes.