Non, c'est pas comme chez Blizzard, la femme de ménage n'avait pas débranché le serveur pour passer l'aspirateur.
C'est juste *quelqu'un* qui, chez Gandi, a décidé de supprimer une ip sans prévenir personne.
Accessoirement, cette ip était celle sur laquelle pointait ce blog.
Et une poignée d'autres.

On va quand même pas se faire chier à envoyer un mail pour une poignée de clients.

Non, effectivement, on va pas se faire chier.

Finalement, derrière les grandes paroles et les belles promesses sur un "service différent", y a juste une boîte qui fait du business, comme tout le monde.

On me dira qu'il fallait vraiment être naïve pour arriver à m'étonner de ça en 2007.
Je répondrai qu'il y a des croyances qui ont la vie dure.

Mais c'est bon, celle là est morte.

Reprise des programmes incessamment sous peu.