"Vous avez mal mademoiselle ?"

*hochement de tête*

La blouse blanche disparait de mon champ de vision.
Encore.

*BIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPPPPPPPPP*

Faites taire cette putain de machine bordel.
"Il faut respirer mieux que ça mademoiselle !"
Je peux pas connasse, tu vois bien que j'essaye je peux pas, le nez plein de caillots de sang et la gorge, putain, la gorge, j'ai l'impression qu'on me l'a ratissée avec un ramasse-feuilles.


*BIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP*

"Je suis obligée vous remettre l'oxygène mademoiselle, il faut respirer plus fort. Vous avez mal ?"
*hochement de tête*
*espoir*

Rien.

Le masque à oxygène glisse.

*BIP BIIIPP BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPP*

Blouse blanche remet le masque en place d'un air exaspéré.
"Vous avez mal ?"
Mais non connasse, enfin, tu vois bien que j'ai pas mal, tellement pas mal que j'en pleure, tellement pas mal que j'en respire plus, tellement pas mal que je serre convulsivement les poings, a quoi elle sert la perfusion qui me déchire la main gauche si c'est pas pour que t'y passes un peu d'antalgique ? Ca serait trop humain de me donner quelque chose pour la douleur ?
Mais je dis rien. Parce qu'aucun son ne peut sortir de ma gorge lacérée.

Je ne sais pas combien de temps ca a duré. Plusieurs heures c'est sur, mais combien exactement je n'en sais rien.
Et je rêve de retrouver blouse blanche dans un petit coin sombre, de lui planter un couteau dans le bide et de venir la voir toutes les 5 minutes en lui demandant si elle a mal.