J'aime bien googler mon frangin.

On se voit pas bien souvent lui et moi, on se téléphone encore moins souvent, et quand on a l'occasion de discuter, c'est rarement au sujet du boulot. Et surtout pas du sien.

Du coup, j'aime bien googler mon frangin.
Oui parce que, contrairement à moi, ce qui traine sur le net et qui le concerne, c'est 99% du taff.

J'aime bien googler mon frangin.
Ca donne des trucs du genre "L'effectivité du Protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre : rôle des mécanismes de contrôle et de réaction au non-respect.", "Conformité avec le Protocole : le rôle d'un acteur privé dans l'échange de quotas nationaux" ou encore "Emissions Trading in Europe – From Politics to Reality", voire "EU ETS and beyond: towards a global carbon market".

J'aime bien googler mon frangin.
Quelque part ca me rassure de savoir que pendant que j'm'amuse à faire des ptits mickeys et à enfourner des verres Coca dans mes meubles Ikea, lui, il travaille à la sauvegarde de la planète.

Ca rééquilibre la balance morale familiale.