Dans la salle d'attente de l'Inspection du Travail du 11ème arrondissement, section 11a, il y a, aux murs, une exposition photographique titrée "Le 11ème vu par l'Inspection du Travail".
Une 30aine de photos constituent cette expo, que j'ai immédiatement rebaptisée dans ma tête "Petit musée des horreurs quotidiennes".

Ici, la photo d'une machine outil sous-titrée "Tour non protégé. Une main arrachée".
Là, une flaque de sang séchée agrémente le support d'une scie circulaire. "Défaut de protection, lame accessible. Un bras sectionné."
Plus loin, un toit de tôle ondulée, enfoncé au centre en un angle aigu impossible. "Domaine du bâtiment. Pas de filet de protection. Point de chute d'un ouvrier".

Forcément, ca allait bien avec mon humeur.
D'un autre côté, ca fait un peu ambiance de film d'Horreur.
Après 40 minutes d'attente là-dedans, je n'aurais pas été plus surprise que ça si l'Inspectrice du Travail s'était révélée être en fait une goule mangeuse de chair travailleuse.