En ces temps d'hystérie footballistique collective, je ne saurais trop vous conseiller la lecture (voire relecture) de l'excellentissime "A Sec !", ouvrage de l'inestimable Jean-Bernard Pouy et suite du génial "Spinoza encule Hegel" (et j'abuse des superlatifs SI JE VEUX).

Comment vous raconter "A sec !" ?
Dans le genre inracontable et inclassifiable j'ai rarement vu mieux.
Disons pour faire bref que dans une France post-apocalyptique (bon ok, post-révolutionnaire mais c'est à peu près pareil), le Foot a pris le pouvoir.
Le Foot ? Non, en fait. Les Kops, plutôt. Et ils se livrent à une guerrilla acharnée.

Tout comme le premier tome, ce bouquin ne se lit pas, il se dévore. C'est bon, c'est parfois bête et méchant, souvent drôle et toujours captivant.

Je finirai en vous laissant sur cette citation tirée du livre :
"[...]le foot, ce sport de handicapés où l'on a pas le droit de mettre la main, sauf le gardien qui, lui, du coup, est dans une cage."

(bon j'dis ça mais, j'avoue, la probabilité que je regarde le match mercredi est plus que forte. Et oui, j'ai honte)