:. Words (still) Falling Apart .:

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 avril 2007

Ensemble .... ou pas

En attendant que le post "sérieux" sur le sujet qui se mitonne au creux de mon bide veuille bien sortir, un ptit coup de rigolade, ca mange pas de pain.



Bon du coup je résiste pas au plaisir de vous ressortir cette photo, qui, pour le coup, n'est PAS un montage Photoshop.

mercredi 25 avril 2007

Le deuxième effet Weight Watchers

Je crois bien que quelque chose a basculé dans ma vie ....

Avant, je rêvais de ça :


Maintenant je rêve de ça :

lundi 23 avril 2007

1 week-end - 7 pics

samedi 14 avril 2007

Interruption de service

Non, c'est pas comme chez Blizzard, la femme de ménage n'avait pas débranché le serveur pour passer l'aspirateur.
C'est juste *quelqu'un* qui, chez Gandi, a décidé de supprimer une ip sans prévenir personne.
Accessoirement, cette ip était celle sur laquelle pointait ce blog.
Et une poignée d'autres.

On va quand même pas se faire chier à envoyer un mail pour une poignée de clients.

Non, effectivement, on va pas se faire chier.

Finalement, derrière les grandes paroles et les belles promesses sur un "service différent", y a juste une boîte qui fait du business, comme tout le monde.

On me dira qu'il fallait vraiment être naïve pour arriver à m'étonner de ça en 2007.
Je répondrai qu'il y a des croyances qui ont la vie dure.

Mais c'est bon, celle là est morte.

Reprise des programmes incessamment sous peu.

samedi 31 mars 2007

Ensemble pas du tout

Evidemment, vu à quel point j'avais adoré le livre, d'emblée il y avait peu de chances que je ne sois pas déçue par le film.
Mais tout de même, je ne m'attendais pas à ça.
L'adaptation de Berri est tout simplement ratée.
Sans âme, creuse, sans aucun de tous ces petits riens qui faisaient qu'on se laissait tant aspirer dans l'histoire.
Sans personnages, surtout !
Guillaume Canet joue faux, Laurent Stocker joue trop, Audrey Tautou joue froid.
Impossible de les aimer ces trois là, limite impossible de s'y intéresser. Pas qu'on leur veuille du mal, mais on ne leur souhaite rien de bien, on s'en cogne, bêtement.

Vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé Ensemble c'est tout, le film.

Pour la peine, il est bien possible que je me relise Ensemble c'est tout, le livre.

Et vous devriez faire pareil.

mercredi 28 mars 2007

Ben merde alors

> apopathodiaphulatophobie
(nom féminin)
Peur maladive de la constipation.

"Tu veux un carré de chocolat ?
- Oulla non j'suis apopathodiaphulatophobe."

La radioactivité c'est la seule éternité créée par l'Homme



Et non, le titre n'est pas de moi.

Dommage, j'aurais bien aimé y penser.
Non, il est d'un Monsieur dont j'ai déja eu l'occasion de vous parler (brièvement) ici.
Ce Monsieur c'est Alain Damasio.
Auteur d'un bouquin que je vous avais recommandé il y a quelques posts de cela (et qu'apparemment un certain nombre d'entre vous ont acheté suite à cette recommandation, et adoré, du coup, ca fait chaud au coeur). La Horde du Contrevent.
Comme le gars est talentueux et bourré d'idées, la Horde n'est pas son seul roman.
Et ça tombe bien.
Les éditions de La Volte viennent de rééditer son premier bouquin, La Zone du Dehors.
Alors attention, rien à voir avec la Horde.
La Zone est un roman beaucoup plus politique, beaucoup plus noir, beaucoup plus *dense* au final, serais-je tentée de dire.
Si la Horde m'avait totalement emportée par sa poésie, son univers et ses personnages, la Zone, elle, m'a fait réfléchir. Pour un bouquin de SF, je crois que ca vaut le coup de le mentionner.

Comment vous résumer le livre à ma façon ?
Disons que c'est l'histoire de Cerclon, métropole aseptisée située sur un satellite de Saturne.
Disons plutôt que c'est l'histoire de la Volte, organisation volutionnaire qui lutte contre la société du tout contrôle, du tout classement, du tout normé.
Disons que c'est aussi l'histoire de la Zone, la Radzone, étendue radioactive aux portes de Cerclon, où survivent les rejetés du système. Les a-normés.
Disons que c'est surtout l'histoire d'une poignée de Voltés qui tentent de réveiller leurs concitoyens, de leur ouvrir les yeux sur la manipulation constante dont ils font l'objet.

En ces temps d'élections, de débordements policiers, de fichage ADN et de médiacratie, il fait bon (re)lire la Zone du Dehors.
Et se demander si c'est tant de la SF que cela.
Et se demander si, si nous donnions le pouvoir à certains candidats, nous ne contribuerions pas à créer notre propre Cerclon.

Pour finir j'emprunte une fois de plus les mots d'Alain Damasio :
"Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement."

Lisez.

NB : En plus, avec le bouquin, vous gagnez un DVD comportant des scènes de travail pour le futur film tiré du livre
NB bis : Si mon post ne suffit pas à vous convaincre : http://www.lavolte.net/lazonedudehors/

Absolut Hacker.

Dommage que ça ne soit pas une vraie ...

Remember, it's just food, not love

C'est dans ces moments là que j'ai envie de manger.
Compensation classique me dira-t-on.

Et on aura raison.
N'empêche.
Massacrer le pot de Nutella à la petite cuillère.
Une cuillère à café = 1 point.
Combien y a de cuillères à café dans un pot de Nutella ?
Ravager le frigo.
400 grammes de Comté, 18 mois d'affinage.
30 grammes = 3 points.
Allez, je fais un forfait à 40 points le tout.
Heureusement il est trop tard pour me venger sur un menu Royal Cheese, frites, coca + sundae chocolat.
J'arrive même pas à imaginer le nombre de points.

Mais non merde, c'est que dla bouffe hein, tu vas pas foutre en l'air des semaines d'efforts pour une crise d'anxiété.

Alors je fume.

Un chameau après l'autre, jusqu'à avoir la tête qui tourne.

Au moins quand j'aurai mon cancer du poumon, je serai mince.

vendredi 23 mars 2007

Y a pas que moi ...

jeudi 22 mars 2007

300



C'est tout simplement énorme.

C'est plein de types à moitié nus, d'abdos huilés, de grosses épées.
C'est bourré de clichés et de phrases chocs pour la postérité.

C'est sanguinolant à souhait.
C'est violent, c'est gratuit, c'est à des centaines de lieues d'un quelconque réalisme historique.
C'est à des centaines de lieues d'un quelconque réalisme tout court.

C'est simple, carré, efficace.

C'est tout simplement énorme.

Encore !!!!!

"A thousand nations of the Persian empire descend upon you. Our arrows will blot out the sun!
- Then, we will fight in the shade."

dimanche 18 mars 2007

No Logo

mercredi 14 mars 2007

Il va y avoir d'la mob !

Ca faisait bien longtemps qu'on avait pas vu une flashmob s'organiser sur Paris.
D'ailleurs, pour moi, celle où j'avais trainé ma mère fut la dernière.

Bonne nouvelle, pour le lancement en DVD du géniallissime Little Miss Sunshine, une flashmob est organisée.
Ca se passera à Paris, le 21 Mars.
Il suffit de vous inscrire sur le site Little Miss Flashmob et vous recevrez les infos par mail la veille de la flashmob.

Pour une fois qu'une opération de marketing est un peu originale, moi je dis, allons-y !
En tout cas, j'y serai.

jeudi 8 mars 2007

Keyword of the day

Vu dans ma Google keywords list :
"Photos d'une personne qui s'étouffe"

Y a des perversions que je ne comprendrai jamais ...

Mauvais journalisme du matin, chagrin.

Voilà ca y est, ça m'énerve encore.
Bon, ça fait un moment déja qu'elle m'énerve cette foutue campagne électorale (j'ai un post dans la tête sur le sujet, faut juste que je trouve le temps de vous l'écrire), mais là, bordel, même si c'est un détail, j'ai failli m'en étouffer sur ma tartine de pain beurrée (pain 50g + 1 cc de beurre allégé = 2,5 points, faut aussi que jvous parle de mon régime).
Je suis là, tranquillement, petit dej en regardant les infos, I TV, merci la TNT.
La journaliste (dont je ne suis pas arrivée à trouver le nom sur le site de la chaîne, c'est dommage, je lui préparais un mail flamboyant) nous annonce d'un ton emphatique que Segolène Royal a encore sorti un néologisme énorme.
Hop, extrait vidéo.
C'est le meeting de Dijon, et Ségo se fend d'un petit bout de discours à l'occasion de la journée de la femme. Elle le termine par "Liberté, Egalité, Sororité."
Retour sur la journaliste, petit ton condescendant et sourire en coin. Sororité ca n'existe pas, sauf en anglais (sorority).
Chère Madame-dont-je-ne-connais-pas-le-nom-et-qui-semblez-avoir-très-clairement-choisi-votre-camp-politique (tellement que ca en devient indécent d'un point de vue éthique, mais bon l'éthique des journalistes hein ...), si vous lisiez autre chose que les communiqués de l'AFP (que vous ne comprenez d'ailleurs probablement pas), si vous preniez la peine de chercher quelques renseignements avant de sauter sur la moindre occasion de bourrer le crâne des télespectateurs, si vous aviez la moindre once de culture générale, vous sauriez que oui, le mot sororité est un néologisme dans le sens où il n'a pas été validé par cette assemblée de vieillards moribonds qu'est l'Académie Française, mais que, par contre, il est courament employé pour désigner le féminin de fraternité justement ou même pour parler d'organisations constituées uniquement de femmes. Il n'est pas d'ailleurs dérivé de l'anglais "sorority", mais du français "soral" qui désigne ce qui est relatif aux soeurs.

Bon, forcément, je doute que ce soit dans le Figaro que vous serez en mesure d'apprendre la signification de tels mots ...

- page 6 de 12 -