:. Words (still) Falling Apart .:

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 8 juin 2008

Note pour plus tard

Arrêter d'écouter "Stress" de Justice en bagnole si je veux garder tous mes points sur mon permis.

mercredi 4 juin 2008

Le geek c'est ptêt chic mais les pompes de fille ça fait mal aux pieds

C'est le genre de soirée où tu pars en retard en te disant que tu rentreras tôt.
Le temps de croiser les quelques personnes que tu es venue voir, taper des bises, boire un coup ou deux probablement, et retourner sagement se réenfouir sous la montagne de taff.
C'est sans compter l'Entropie qui s'en mêle, et puis aussi ton humeur de fille, d'un coup, tu sais, celle qui "wanna have fun".
Alors hop, bain de gens, Geek Chic, Paris, les Planches, la boîte où si quelqu'un t'avait dit que tu y remettrais les pieds de ton plein gré, tu lui aurais ri au nez jusqu'à l'étouffement.
Ambiance mollassonne, boissons chères, mais qu'à cela ne tienne, l'important c'est les gens et tiens justement y a Barbie là, h1 sans son h2, coup de baguette, improvisation en bodyguard, paf.
Envie de clope, "toute sortie est définitive" mais pas d'inquiétude, on vous a prévu une cage à fumeurs, bienvenue dans l'aquarium à cancer, paf, tu pousses la porte et en une seule inspiration t'as fumé ton paquet journalier. Heureusement dans l'aquarium s'improvise un concert acoustique grâce à 3 chevelus dreadlockisés. Surréaliste version sourire niais scotché aux lèvres.
Tour des stands, pas mal d'annonceurs, mix pas trop mal réussi entre du full techos et du geek way of life.
A la 15ème personne qui te demande si tu travailles pour Durex, tu te dis que tu vas te coller une pancarte "Non, je ne suis pas un billet sponsorisé". C'est ton plus grand étonnement de la soirée. Dans la blogosphère monétisée, pas moyen de porter un tee-shirt alakon sans qu'on croit que tu es en mission commandée par une marque.
Qu'à cela ne tienne, l'important c'est les gens et tiens justement y a Ravana là, en plein tournage, et hop, improvisation de performance de blonde avec la susnommée Barbie.
L'heure tourne, on agite les cheveux pour accompagner la performance d'un assez chouette groupe rock qui envoie du lourd tout en étant complètement scotchées par le guitariste qui est un sosie de Sylvester S. himself.
Arrivée là, tu dois en être à ton 20ème "J'ai faim bordel on va manger quand ?" et à ton 42ème "Mais quelle idée j'ai eu de mettre des pompes de fille, j'ai ultra mal aux pieds".
Sauf que, un peu par hasard, tu passes une excellente soirée, alors exit les gargouillis stomacaux et les brûlures plantaires, et place à la grande cérémonie de distribution des cadeaux, sans laquelle une très grande partie de l'assemblée n'aurait daigné se déplacer en ces lieux.
C'est comme ça qu'alors que tu te pensais rentrée à la maison assez tôt pour t'octroyer une partie de Super Mario Galaxy avant de replonger le nez dans tes spécifications fonctionnelles, te voilà à minuit bien tapées, sortant enfin des Planches en compagnie d'une joyeuse bande d'affamés, direction une pizzeria des Champs et un repas à plusieurs milliers de calories.
C'est comme ça aussi qu'à pas loin de 3h du matin, sur un trottoir embruiné, tu te retrouves à parler Révolution, auto-gestion et changement du monde avec Ravana et un des morceaux d'entropie de la soirée, sous la forme d'un heavenien vieux lecteur de ton blog, et ce malgré le froid et tes pompes de fille qui n'en peuvent plus de te torturer.
Pour finir, 4h, tu t'écroules sur ton pieu, sourire aux lèvres et vivante, putain, vivante.

Je sais pas si le Geek c'est chic, mais en tout cas, les geeks sont chouettes.

mardi 3 juin 2008

La laïcité à deux vitesses

A l'heure où toute la France Bien Pensante s'offusque de l'annulation d'un mariage pour cause de non-virginité de la mariée et hurle à l'attentat contre la laïcité, personne ne semble s'émouvoir que le Président de la République se soit rendu ce matin à Allinges et y ait béni les corps des adolescents tués dans la collision d'un car et d'un TER hier.
Quand il s'agit des valeurs de l'Islam, c'est le tollé général mais quand le Petit Nicolas se transforme en curé, tout le monde est ému aux larmes.
La manipulation (et surtout la maniabilité) de l'opinion ne cessera jamais de m'émerveiller.

dimanche 18 mai 2008

Untitled

Il y a ce moment où tu te dis que c'est pas possible tout ce soleil, c'est insoutenable, c'est indécent bordel.
Et puis tu te secoues et tu te dis oui mais non quoi, c'est probablement ça qu'il aurait voulu, pour ce que t'en sais, du beau temps et des sourires, pas des trombes de flotte et des armadas de parapluies noirs nuit.
Et tu serres fort ton poto dans tes bras, tu fais comme tu peux pour lui donner ta force, tu vois bien qu'il en a besoin, t'as juste peur de pas trop bien faire comme il faut.
Tu lui répètes en boucle que tu l'aimes, tu y mets toute ton âme, tout ton coeur, t'as l'impression de sonner comme un putain de magnétophone à force, et pourtant c'est vrai, c'est tellement vrai, mais est-ce que ça suffit à lui faire oublier qu'il enterre son frangin ? Non, forcément non, et oublier c'est pas l'ordre du jour, ça le sera jamais, c'est juste que là tant que c'est à vif, plaie béante, tu tentes de faire la béquille humaine, appuie toi sur moi tant que tu veux, je te jure que j'ai les épaules larges comme Atlas, c'est pas rien, lui il porte le Monde sur son dos, moi je peux bien te porter toi hein copain.
Chaque sourire arraché est une autre petite victoire sur cette putain de fatalité et tu cherches tes mots à toute vitesse, plus vite que jamais, et en boucle tu penses que ça tu sais pas faire, qu'il vaudrait mieux l'écrire, oui mais non, c'est là, c'est maintenant, il faut trouver de quoi renflouer les brèches de cette digue qui cède peu à peu et qui s'y refuse, fort à en trembler, craque pas, craque pas, je suis là moi, et ma main dans ta main, à nous deux on est plus forts que la Terre entière, que le mal, que l'angoisse, que la douleur, que la perte, je te jure, crois moi.
Crois moi.

samedi 3 mai 2008

Facebook 'till you puke

You have 12 friend requests
You have 7 Events invitations
You have 9 groups invitations
You have a Pour quelle époque request
You have a Sweetest Person request
You have 2 Mob Wars invitations
You have a Buy Your Friends invitation
You have a Private Message request
You have 2 Social Me resquests
You have a Lamborghinis request
You have a What Magical Creatur request
You have 2 Quel ligne de mét requests
You have 2 Heroes Ability requests
You have 4 Good Karma requests
You have an Es-tu un Papillon request
You have 3 Texas Holdem requests
You have 2 Meet New People invitations
You have a coolest person invitation
You have a SpeedDate request
You have a Quel est ce Défaut request
You have a Quelle est ta série request
You have 2 Attack! invitations
You have a Kama Sutra invitation
You have 2 Comment finirez-vous requests
You have a Quel conducteur resquest
You have a Test des Fumeurs! invitation
You have an Optical Illusions request
You have 2 Profile Visitor Gue invitations
You have a Who might be viewin invitation
You have a Scrabulous request
You have 2 80's SONG invitations
You have a WereWolves request
You have a Daily Babe invitation
You have a Quelle est la B.O de request
You have 2 Cause invitations
You have a Quel Personnage de F request
You have a Slayers request
You have a Le Test des Alcooliq invitation
You have a Cat Quiz invitation
You have a Popular request
You have an A quel point aimes-t request
You have a Fine Wines request
You have 2 Smile requests
You have a Yaelle's Les Influen request
You have an Is Romain SEXY request
You have a Quel écrivain êtes request
You have a Local Picks invitation
You have a Quel sous-vêtement e invitation
You have a Shoes from a friend request
You have a Perfume from a frien request
You have a Characterize request
You have a Quel personnage de l request
You have a Sexoquizz invitation
You have a Triumph invitation
You have a FB Models invitation
You have a Truth Box request
You have a Zombies request
You have a PackRat invitation
You have 2 Which Golfer Are You requests
You have a Send Sweets request
You have a Spark invitation
You have a V+R 3D Challenge invitation
You have a Sexy request
You have a TOT Effect invitation
You have a Chocolates from Avit invitation

SSSSSSTTTTTTTOOOOOOOOOOPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP!@#!@#

samedi 19 avril 2008

Welcome to Prostitution 2.0

Les hasards rigolos de ma vie professionnelle m'ont amenée à ajouter un nouvel item à la liste des métiers divers et variés que j'exerce depuis que je suis devenue Chef du Monde de ma Corporation unipersonnelle.
En gros me v'là consultante en blogueurs.
Cherchez pas, je suis la première étonnée et j'ai encore du mal à m'en remettre.
Bref.
En quoi ça consiste ?
En gros à prendre mon mailer une fois par mois pour inviter des Blogueurs Influents©™ à des soirées organisées par des marques et à imaginer des jeux débiles pour animer la soirée des dits Blogueurs Influents©™.
Si vous ne vivez pas dans une grotte, vous aurez compris que le blogging est devenu l'ultime hypitude et que les blogueurs sont passés en quelques années du statut de créatures étranges soupçonnées d'entretenir du fond de leur cave de vagues tendances exhibitionnistes à celui d'incontournables prescripteurs qui, si on les gave suffisamment de champagne et de petits fours, auront peut-être la gentillesse de recommander à leurs lecteurs la dernière clé USB-chauffe plat-vibromasseur commercialisée par le gentil organisateur du gavage sus-cité.
Quant au réel impact des Blogueurs Influents©™ sur les ventes de gadgets technologiques, ceci est une autre histoire.
Bref (bis).
Me vlà donc il y a une semaine entrain de mettre la dernière touche à la deuxième édition de ces soirées pour lesquelles on m'a embauchée.
Chose assez commune, je reçois un mail d'un des Blogueurs Influents©™ invités à la soirée, me demandant s'il est possible d'envisager un prêt presse du gadget technologique à l'honneur ce soir là. Prêt presse qui lui servira à faire un test complet de la bête pour, si la chose lui semble assez performante, écrire ensuite un billet sur le sujet.
Je vous l'ai dit, le blogueur n'est plus un geek qui raconte sa vie de geek à ses potes geeks mais un geek qui réclame le statut de journaliste.
Mais bon, sur le fond, pas de soucis, les prêts presse aux blogueurs sont devenus chose courante, et je réponds donc par l'affirmative à mon solliciteur.
Arrive la fameuse soirée et le fameux blogueur, que par soucis de discrétion tout autant par répugnance totale à lui faire la moindre publicité (on sait jamais, un de mes 3 lecteurs pourrait aller voir son blog), je ne citerai pas. Sachez tout de même que le jeune homme en question est un amateur de l'analogie jardino-économique et que pour lui (sic) "une passion ça se cultive" (en l'occurence, la passion en question est le fric, chacun son truc). Bref, là j'm'égare.
Donc je remets l'objet entre les mains de cet éminent Blogueur Influent©™ et évoque la question de la date de retour.
"Comment ??!! s'écrie-t-il avec toute l'indignation du pingouin sauvagement sodomisé par un ours polaire, Comment ??!! Il faut que je le rende ??!!
N'écoutant que mon célébrissime sens de la logique cartésienne me voilà lui rétorquant :
- Ben oui euh comment dire .. c'est le principe d'un prêt .. c'est qu'on le rend après. Sinon c'est pas un prêt c'est un don.
Qu'avais-je eu l'outrecuidance de dire là !
- Mais il est hors de question que je fasse un billet sur ce truc si on ne me le donne pas ! Je ne suis pas n'importe qui moi ! On me signe des chèques à deux zéros (oui oui je vous jure, ce sont ses mots, je n'invente rien) pour que j'écrive des billets sur des produits moi !! J'ai plus de lecteurs que Machin et Truc qui pourtant reçoivent des cadeaux de la part de l'organisateur de cette soirée !! C'est inadmissible !
Hésitant entre agonir d'injures mon interlocuteur et chercher la caméra forcément cachée quelque part, je ne pus que balbutier un maigre
- Ben j'y peux rien moi, c'est pas moi qui décide qui fait partie du programme de sponsoring ou pas, tu m'as demandé un prêt, je te l'ai obtenu, je peux pas grand chose de plus.
- Dans ces conditions je refuse de parler de cette soirée ou de ce produit, allez, salut.
Bouche bée, je regarde l'énergumène drapé dans sa vertueuse indignation quitter les lieux puis, mentalement, raye très soigneusement son nom de ma liste d'invités potentiel pour tout événement à venir pour les 42 prochaines générations.
Ca n'aura très probablement aucun impact sur le mignon petit business que ce gars là s'est créé en faisant du pseudo journalisme à 2 balles sous forme de publi-rédactionnel. Ou peut-être que je ne serai pas la seule à réagir de cette façon à chaque fois qu'un petit con de Blogueur Influent©™ pètera plus haut que son cul. Je n'en sais rien.
Tout ce que je sais, c'est que je suis arrivée dans le monde du blogging à une époque où il était question de partager. Partager ses expériences, ses visions, ses idées, son vécu, son expertise. Partager non seulement par soif de se raconter, évidemment, mais avec l'idée que ça pouvait peut-être apporter quelque chose à quelqu'un, peut-être à une personne sur un million mais c'était déja pas mal.
Et que ceux qui transforment cela en une "stratégie de monétisation" me filent la gerbe.
Rien de nouveau me direz-vous. On a déja connu ça aux débuts du Web, quand ce qui était un outil de partage est tombé aux mains des marketeux et des business-planeurs.
Rien de nouveau non.
Mais l'envie de gerber a toujours du mal à passer.

jeudi 6 mars 2008

Black Metal

Il y a des hasards qui ne s'inventent pas.



Via Kaspa.

(Le principe :

1. http://en.wikipedia.org/wiki/Special:Random
Le nom de l'article est le nom de votre groupe.

2. http://www.quotationspage.com/random.php3
Les 4 derniers mots de la dernière citation sont le titre de votre album.

3. http://www.flickr.com/explore/interesting/7days/
La 3ème photo, quelle qu’elle soit, est votre pochette d’album.

Prenez la photo, ajoutez-y votre nom de groupe et le titre de l’album…
Vous avez maintenant votre pochette d’album.
)

lundi 3 mars 2008

Insignificant Matters #2

Comme la fois précédente c'est Madame Monstre qui me refile ce machin qui aura bientôt fait 42 fois le tour de la blogosphère.
C'est gentil à toi de te préoccuper de fournir quelques soubresauts à ce blog mort-vivant, les 3,2 lecteurs qui continuent à hanter ces lieux t'en seront infiniment reconnaissants, sans aucun doute.

Allons-y donc.

Les règles pour commencer :

1-Mettre le(s) lien(s) de la/les personnes qui vous taguent
2-Mettre le réglement sur votre blog
3-Mentionner six choses/habitudes/tics (non) importants sur vous même
4-Taguer six personnes à la fin de votre billet en mettant leurs liens
5-Avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées


La liste ensuite :

- Je dors avec un hippopotame bleu nommé Plume.

- Je suis nulle à Guitar Hero. Kalou, lui, est un Dieu Vivant de la guitare en plastique. Et oui, ça m'énerve.

- La plaque arrière de ma New Rock gauche s'est cassée. Comme j'ai la flemme d'aller chez New Rock la faire réparer, je continue quand même à marcher avec. Du coup dans la rue on m'entend venir à 100 mètres à la ronde, ca fait "Chting" par terre.

- Entre l'obtention de mon permis de conduire, mon régime et le fait de sortir avec un garçon qui ne boit pas, je ne picole plus du tout. Du coup, 1 coupe de Champagne et un verre de vin, paf, je suis bourrée. Quand je pense aux hectolitres de Vodka-Truc que je pouvais m'enfiler sans sourciller il y a à peine 5 ans de ça,  je me dis que j'ai pris un sacré coup de vieux.

- Si vous lisez mon blog de cuisine vous le savez déja, mais je trouve qu'il y a peu de gestes (à vocation non-érotique, entendons nous bien) aussi sensuels que de pétrir de la pâte à pain.

- Je me suis jurée que j'arrêterai de fumer à 30 balais. Forcément, au moment où je me suis fait cette promesse, ça me semblait être dans une éternité. Sauf que maintenant il ne me reste qu'un an de sursis et que je n'ai pas la moindre idée de comment je vais y arriver.

Voilà. Maintenant il faut passer la main.
A Lisbeï donc, histoire de provoquer chez elle aussi un soubresaut bloguesque.
A Florent de Fsens, parce que je suis sure qu'il a plein de trucs à révéler.
A Spry, comme ça il aura pas fallu attendre 1 ans avant que je repop dans son écran.
A Sof parce qu'elle a toujours des tas de trucs à raconter.
A Bap parce que son blog est tout triste en ce moment.
A Kwyxz pour finir, même si c'est probablement la trois millième fois qu'on le tag à ce jeu débile.

mercredi 2 janvier 2008

My fears are worse than my certainties

Parfois, tu sais, je trébuche.
Toutes ces choses que je tiens loin de moi,
loin de nous,
à bout de bras.
Parfois, tu sais, je faiblis.
Je lache.
Parfois ces choses dont on ne parle pas
me sautent à la gorge,
m'étouffent.
Ce n'est pas un jugement,
ce ne sont même pas
des reproches.
A peine des questions sans point d'interrogation.
Ce n'est pas pour t'accabler.
C'est juste que parfois, tu sais,
parfois,
j'ai peur.

dimanche 16 septembre 2007

Take a drive on the wild side

Il n'y a que l'A77 et moi.
Comme une autoroute fantôme sortie de mon imagination.
Mètre après mètre avalés dans le pinceau de mes phares pour retomber aussitôt dans l'inexistance.
J'adore ça.
Pas loin de 3h du matin, quelque part entre Gien et Fontainebleau.
Et moi qui chante à tue-tête. Faux évidemment. Un don naturel que je sais pousser à l'extrême.
Moneeeeeyyyyy it's a criiiiiiiime
Share it fairly but don't take a slice of my piiiiiiiiiiiiiiiiiiiie
J'adore ça.
La radio calée sur Nostalgie me débite de vieux tubes, du pire au meilleur. Que je braille sans distinction.
Au coeur de la nuit je me vide la tête à 150 km/h.
Plus de questions, plus de demain, plus de et si, plus de oui mais.
Ca a quelque chose de primaire, de primal.
D'intensément jouissif.
Mon vieil ami psychotruc dirait probablement que c'est freudien.
Et pourtant, on a trouvé plus phallique que ma Twingo.
Ce n'est pas un sentiment de puissance.
C'est plutôt une sensation de temps suspendu.
Juste l'A77 et moi, le coeur de la nuit, les nappes de brume éparses, la musique.
J'adore ça.

samedi 2 juin 2007

Des ptits riens en forme d'allégorie

Deux places de parking.
Une voiture garée au milieu.
Pas de place pour moi.

Tout un symbole.

samedi 19 mai 2007

London Baby !!

PARIS NORD vers LONDON WATERLOO INT
Trajet aller:
sam 19 mai 2007 - 07:40 - 09:26
Trajet retour:
mer 23 mai 2007 - 19:43 - 23:23

A bientôt ;p

mercredi 16 mai 2007

Sortez immédiatement de cette cuisine !!

Bon.

Après mûre réflexion, je me suis dit qu'ici, ce n'était pas exactement le bon endroit pour vous saouler de mes aventures culinaires.
Et puis même moi, je n'ai pas envie de phagocyter ce blog avec un thème aussi spécial.
Du coup, tous les posts cuisine de ces derniers temps ont disparu.
MAIS.
Mais.
Ils ont réapparu, ailleurs (c'est magique, c'est technologique).
Pour ceux que ce genre de trucs intéressent, je vous donne donc rendez-vous sur Culinopathe.
Pour les autres, reprise des émissions normales très bientôt :)

mardi 15 mai 2007

Nostal-Spéléolo-gie

Je dois être malade.
Je sais pas ce qui m'a pris, j'ai décidé de ranger ma chambre.
Mais genre, vraiment.
D'habitude "ranger ma chambre" signifie en gros ramasser les fringues qui trainent, faire des tas avec les bouquins qui débordent des étagères et pousser vaguement le tout dans un coin.
Non là, c'est du *vrai* rangement.
Avec des sacs poubelle. Beaucoup de sacs poubelle.
Vu l'ampleur de l'entreprise, impossible de tout faire en une fois. J'ai donc adopté une technique simple : 1 jour = 1m2.
Ma chambre faisant dans les 25m2, d'ici un petit mois tout devrait être nickel.
Sauf si, évidemment, le temps d'arriver au 25ème m2, le 1er est de nouveau en bordel.
Ce qui, je ne vous le cache pas est une sorte de possibilité probable.

Le truc merveilleux avec le rangement c'est le principe de redécouverte.
Je redécouvre des fringues dont j'avais totalement oublié jusqu'à l'existence.
Je redécouvre des montres, des bijoux, des livres.
Et je redécouvre des morceaux de mon passé, bien sagement entassés dans des cartons qui prennent la poussière.

1999.
La bulle est à son apogée. Je bosse 15h par jour à coder des sites web laids et inutiles vendus des centaines de milliers de francs à des clients naïfs et totalement béotiens.
Chez Grolier Interactive c'est la fête. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil. Club-Internet appartient encore à Lagardère, on est assis sur des T1 alors que le monde entier pédale en 56k, le monde est à nous, le net est à nous. Tous les jeudis on se saoule la gueule aux frais de la boîte.
Et puis on pond des trucs comme ça :


Limite si j'ai pas versé une petite larme en trouvant ce papier froissé au fond du carton.
Merde, je crois que je viens juste de nous faire une crise de "c'était mieux avant".

Jvais prendre mes pilules roses, je reviens.

jeudi 3 mai 2007

Appel des Ecrivains des Mauvais Genres contre la Narcose Sarkozy

On me reproche d'avoir politisé ce blog.
On me dit qu'on va aller voir ailleurs.
Je rigole doucement.
Ce n'est pas comme si j'avais jamais fait mystère de mes idées politiques ni même (et bien avant le début de cette campagne) de mon dégoût des méthodes Sarkoziennes.
Vous ne supportez pas de lire cela ?
Très bien, passez votre chemin. Les fanatiques de tout poil, je m'en passe très bien.
Par contre, si, ayant fait un choix différent du mien, ou n'ayant pas encore fait de choix du tout, vous êtes prêt à continuer de réfléchir, à supporter la contradiction, à débattre, à penser, alors, ce post est pour vous.

Alain Damasio, auteur dont j'ai parlé ici à plusieurs reprises, a initié jeudi 26 Avril un appel des auteurs de l'imaginaire contre la "Narcose Sarkozy".
40 écrivains y ont participé, parmi lesquels Ayerdhal, Stéphane Bauverger, Catherine Dufour, Fabrice Colin, Vincent Wahl et bien d'autres ..
C'est cet appel, constitué d'un texte collectif et d'une série de micro-fictions que je souhaite relayer ici.

APPEL D’AIR
Les écrivains des mauvais genres s’engagent contre Sarkozy

Vous êtes de ceux qui pensent que Sarkozy est le meilleur pour gouverner la France.
Vous avez raison. Il est le meilleur — pour le faire croire.
Il n’a nul besoin d’être compétent, sincère ou humain : il lui suffit de produire des effets de compétence, de sincérité et d’humanité.

Sur l’arc de nos sensibilités, une dominante : pour nous, Nicolas Sarkozy est dangereux.
Extrêmement dangereux. Dangereux pour les libertés publiques qu’il quadrille et canalise. Dangereux pour le corps social qu’il fractionne, stratifie et oppose bloc à bloc, communauté par communauté. Dangereux parce que la politique qu’il propose est parfaite pour permettre aux plus richement dotés en capital social, médiatique et financier d’appauvrir encore plus cruellement ceux que ce système broie.

En tant qu’écrivains de science-fiction, de fantasy et autres mauvais genres, nous avons une vocation et, qui sait ? une arme de construction massive : offrir des champs de visions — tout spécialement lorsque l’image est fabriquée pour obliger notre perception. Avec nos moyens, nous cherchons, comme beaucoup, à lire dans le réel ce qui le travaille et dans le présent ce qui tend à lui imposer un futur qui ne propose plus, pour la pensée et pour la vie, le moindre avenir.
Notre appel ne vise pas à ajouter aux débats nos salves d’arguments antisarkozy et nos démonstrations chiffrées, référencées, précises : journalistes probes, citoyens et militants le font déjà, avec force et courage, avec brio parfois.
Il vise à vous offrir des microfictions dures, drôles, parodiques ou glaçantes, écrites au fil de l’urgence et qui dessinent des trajectoires de résistance en nous confrontant à ce qui nous attend.
Mots de passe, donc, plutôt que mots d’ordre.

Téléchargez l'ensemble des textes en PDF : Appel d'air

- page 2 de 5 -