:. Words (still) Falling Apart .:

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 24 octobre 2008

Hellboy is my Homeboy

Au début du mois, j'ai eu la chance d'assister à l'avant-première française de Hellboy II, en présence de son réalisateur, Guillermo del Torro.
Quand on sait que Hellboy, premier du nom, est l'une de mes adaptations de comics favorite et que je suis une inconditionnelle de Guillermo del Torro, on comprendra pourquoi j'attendais Hellboy 2, peut-être pas comme le Messie, mais pas très loin. Le film étant sorti depuis plusieurs mois dans d'autres parties du monde (j'ai raté sa sortie anglaise à 1 jour près lorsque j'étais à Londres cet été), j'en avais eu des échos qui me laissaient penser que, une fois n'est pas coutume, le deuxième opus serait à la hauteur du premier.
Et je ne me suis pas trompée.
"Hellboy, les légions d'or maudites" est assez différent de son prédécesseur. Plus éloigné du comics, plus sombre, peut-être un peu moins steampunk et certainement beaucoup plus héroic-fantasy. Lors de la projection, nous n'avons pas eu l'occasion de poser des questions au réalisateur, mais si j'avais pu ne lui en poser qu'une seule, ça aurait été pour lui demander à quel point le personnage du Prince Nuada était inspiré du Prince Elric de Melnibonée, anti-héro mythique de Michael Moorcock.
Le film foisonne de monstres, créatures féériques ou simplement étranges, qui ne sont clairement pas sans évoquer l'imagerie du Labyrinthe de Pan, mais également de scènes de combat joliement chorégraphiées, qui nous rappellent, si besoin est, que Guillermo del Torro fut également le réalisateur de Blade.
Honnêtement, tout n'est pas parfait dans Hellboy 2. Quelques mièvreries creuses auraient probablement pu être évitées et quelques incohérences également. Mais le film est un pur régal tout de même, très bien rythmé, à l'athmosphère magique et réellement immersive.
Alors, pour reprendre le plaidoyer de Guillermo del Torro lors de son discours pré-projection, allez le voir. Et si vous l'aimez, dites à vos amis d'aller le voir. Parce qu'honnêtement, je doute que toute cette magie soit vraiment rendue dans un divx mal encodé visionné sur un écran 20 pouces ..

jeudi 17 juillet 2008

Joss Whedon is my Hero



Grâce à Mr Madsen des Little Gamers, je découvre avec un bonheur incommensurable les aventures du Dr. Horrible.
Quand un Wannabe Villain (du genre Warren dans Buffy) vidéo-blogueur tombe amoureux de sa laundry buddy, elle-même amoureuse de l'Arch-Nemesis du dit Wannabe Villain, le tout émaillé de passages en comédie musicale bien cheesy tout droits sortis d'un Once More With Feelings bis, ça donne une mini série absolument géniale.
C'est à voir de toute urgence, non seulement parce-que c'est très très bien, mais surtout parce-que ça ne restera en ligne que jusqu'au 20 Juillet.
Vous pouvez d'ores et déja voir le premier et le deuxième épisodes. Le troisième sera disponible Samedi 19.

vendredi 4 juillet 2008

Narnia et le Prince Casse-Pieds

Non mais franchement.
Quand on fait un film à 200 Millions de $, est-ce que ce serait trop demander que d'embaucher un acteur qui a plus d'une demie expression faciale dans son répertoire ?
Jveux dire, même avec la baisse du dollar et tout.

Franchement.

jeudi 12 juillet 2007

Je n'ai qu'une chose à dire

Yippi-kay-ay, motherfucker !*

* Ceux qui ne comprennent pas sont invités de toute urgence à se jeter sur Die Hard 4.**
** Et je dis même pas ça seulement parce que Kevin Smith joue dedans

samedi 31 mars 2007

Ensemble pas du tout

Evidemment, vu à quel point j'avais adoré le livre, d'emblée il y avait peu de chances que je ne sois pas déçue par le film.
Mais tout de même, je ne m'attendais pas à ça.
L'adaptation de Berri est tout simplement ratée.
Sans âme, creuse, sans aucun de tous ces petits riens qui faisaient qu'on se laissait tant aspirer dans l'histoire.
Sans personnages, surtout !
Guillaume Canet joue faux, Laurent Stocker joue trop, Audrey Tautou joue froid.
Impossible de les aimer ces trois là, limite impossible de s'y intéresser. Pas qu'on leur veuille du mal, mais on ne leur souhaite rien de bien, on s'en cogne, bêtement.

Vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé Ensemble c'est tout, le film.

Pour la peine, il est bien possible que je me relise Ensemble c'est tout, le livre.

Et vous devriez faire pareil.

jeudi 22 mars 2007

300



C'est tout simplement énorme.

C'est plein de types à moitié nus, d'abdos huilés, de grosses épées.
C'est bourré de clichés et de phrases chocs pour la postérité.

C'est sanguinolant à souhait.
C'est violent, c'est gratuit, c'est à des centaines de lieues d'un quelconque réalisme historique.
C'est à des centaines de lieues d'un quelconque réalisme tout court.

C'est simple, carré, efficace.

C'est tout simplement énorme.

Encore !!!!!

"A thousand nations of the Persian empire descend upon you. Our arrows will blot out the sun!
- Then, we will fight in the shade."

vendredi 26 janvier 2007

Spartans ! Tonight, we dine in hell !