:. Words (still) Falling Apart .:

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 avril 2008

Les Tours de Samarante



Norbert Merjagnan est sans conteste le plus formidable maître de jeu que j'aie pu rencontrer au cours de ma vie de roliste.
C'est évidemment purement subjectif, d'abord parce que le ressenti d'une partie (ou d'une campagne) de jeu de rôle est avant tout totalement personnel mais aussi parce que le roliste a souvent tendance à faire la relation (même de manière inconsciente) "personnage intéressant à qui il arrive plein de trucs = maître de jeu talentueux".
Mais s'il est vrai que No m'a donné l'occasion de jouer quelques un des personnages les plus fouillés et complexes de ma "carrière" de joueuse, ce qui en fait réellement un MJ hors du commun c'est son talent de conteur et de créateur d'univers.
Des années durant il nous a fait vibrer au sein de Treis, un monde atypique, sauvage et fascinant, quelque part à l'improbable croisée des chemins entre Dune, Mad Max et CyberPunk.
D'un univers aussi riche il était inconcevable que rien d'autre ne naisse que nos confidentielles parties du samedi soir.

C'est donc avec un immense bonheur que j'ai lu Les Tours de Samarante. Et pas seulement parce que j'y ai retrouvé des lieux et des personnages avec lesquels j'avais passé tant de temps en pensée.
Tout simplement parce que son auteur a su retrouver à l'écrit toute la force de son talent de conteur oral.
Je vous invite donc à lire Les Tours.
A partir à la rencontre de Cinabre, Oshagan et Triple A.
A errer dans les rues de Samarante, des profondeurs glauques de l'Indus aux sommets inaltérables des Tours.
A parcourir l'Aliène, brûlante et désertique.
A découvrir l'Endocène, les préfigurés et les martrologes.

Et à vous retrouver, comme moi, assoiffé d'un deuxième tome qui va forcément venir.
Hein, No, qu'il va forcément venir ?

mercredi 28 mars 2007

La radioactivité c'est la seule éternité créée par l'Homme



Et non, le titre n'est pas de moi.

Dommage, j'aurais bien aimé y penser.
Non, il est d'un Monsieur dont j'ai déja eu l'occasion de vous parler (brièvement) ici.
Ce Monsieur c'est Alain Damasio.
Auteur d'un bouquin que je vous avais recommandé il y a quelques posts de cela (et qu'apparemment un certain nombre d'entre vous ont acheté suite à cette recommandation, et adoré, du coup, ca fait chaud au coeur). La Horde du Contrevent.
Comme le gars est talentueux et bourré d'idées, la Horde n'est pas son seul roman.
Et ça tombe bien.
Les éditions de La Volte viennent de rééditer son premier bouquin, La Zone du Dehors.
Alors attention, rien à voir avec la Horde.
La Zone est un roman beaucoup plus politique, beaucoup plus noir, beaucoup plus *dense* au final, serais-je tentée de dire.
Si la Horde m'avait totalement emportée par sa poésie, son univers et ses personnages, la Zone, elle, m'a fait réfléchir. Pour un bouquin de SF, je crois que ca vaut le coup de le mentionner.

Comment vous résumer le livre à ma façon ?
Disons que c'est l'histoire de Cerclon, métropole aseptisée située sur un satellite de Saturne.
Disons plutôt que c'est l'histoire de la Volte, organisation volutionnaire qui lutte contre la société du tout contrôle, du tout classement, du tout normé.
Disons que c'est aussi l'histoire de la Zone, la Radzone, étendue radioactive aux portes de Cerclon, où survivent les rejetés du système. Les a-normés.
Disons que c'est surtout l'histoire d'une poignée de Voltés qui tentent de réveiller leurs concitoyens, de leur ouvrir les yeux sur la manipulation constante dont ils font l'objet.

En ces temps d'élections, de débordements policiers, de fichage ADN et de médiacratie, il fait bon (re)lire la Zone du Dehors.
Et se demander si c'est tant de la SF que cela.
Et se demander si, si nous donnions le pouvoir à certains candidats, nous ne contribuerions pas à créer notre propre Cerclon.

Pour finir j'emprunte une fois de plus les mots d'Alain Damasio :
"Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement."

Lisez.

NB : En plus, avec le bouquin, vous gagnez un DVD comportant des scènes de travail pour le futur film tiré du livre
NB bis : Si mon post ne suffit pas à vous convaincre : http://www.lavolte.net/lazonedudehors/